Le pouvoir de l’amour ou les Bisounours sont-ils désuets ?

Les Bisounours apparaissent désormais comme des êtres mignons mais ridicule. Les dessins animés, empreints de tendresse, peuvent être considérés comme mièvres. D’ailleurs, l’âge de leur public a diminué malgré les efforts des scénaristes qui ont introduit une jeune fille comme méchante, ont fait disparaître les enfants à aider (les Bisounours devenant ainsi des personnages appartenant à un monde imaginaire sans lien avec la Terre), ont envoyé les Bisounours dans l’espace et les font désormais en image de synthèse.

Pourtant, il est un peu rapide et simpliste de dénigrer les Bisounours. Ils sont plus que des boules de poils suintantes d’amour qui résolvent les problèmes avec un gros câlin.

Les Bisounours tirent leur pouvoir de l’amour. Or l’amour a toujours été considéré comme une puissante force magique. Le Bien gagne grâce à l’Amour, Dieu lui-même est Amour dans le christianisme. Dans tous les contes ou les grandes histoires, l’amour est un important pouvoir. Contrairement à ce qu’on peut penser, notre société croient toujours en l’amour. Non seulement nous sommes tous en quête d’amour et nous désirons bâtir notre vie sur un amour mais nous enseignons à nos enfants à y croire. Dans les livres ou les séries TV, les héros sont toujours vainqueurs grâce à l’amour.
Les Bisounours ne sont que la matérialisation de ce pouvoir, dire qu’ils sont stupides d’être ainsi, c’est méconnaître leur nature ou la notre.

Il est aussi faux de croire que les Bisounours sont des êtres magiques qui arrangent tout d’un claquement de doigt. Certes, ils disposent d’un puissant pouvoir mais sa faille est qu’il ne peut agir seul.
On ne peut pas forcer les gens à aimer et le pouvoir des Bisounours est impuissant envers les personnes incapables d’éprouver de sentiments. Ainsi, leurs ennemis se nomme « Sans Cœur », « Cœur de Pierre » ou ont des noms en rapport avec l’idée de froid, de gel. Les Bisounours ne peuvent les vaincre totalement en les rendant gentils car ils sont insensibles à l’amour. Les Bisounours peuvent seulement les repousser en montrant leur amour car, en voyant tant de tendresses, les méchants fuient d’eux-mêmes.
Les Bisounours ne parviennent à aider les enfants que parce que ces derniers acceptent de les écouter et sont sensibles à leur amour.
La magie du pouvoir des Bisounours ne peut donc fonctionner que grâce aux autres. Ils ne changent pas les gens, ne les contraignent pas à aimer mais leurs montre le chemin et le bonheur qu’ils trouveront.
Si les Bisounours pouvaient s’autosuffirent, le Jardin des Bisous ne se détruiraient pas lorsque l’amour baisse sur Terre.

Une des choses les plus énervantes chez les Bisounours est leur apparente perfection. Ils sont toujours aimant, aimable, gentils et de bonne humeur. Or, ils ont des défauts. En effet, chacun d’entre eux a un trait de caractère prédominant. Ce trait est toujours une qualité mais il est parfois si exacerbé qu’il en devient un défaut. Le film « Les Bisounours au pays des Rigolos » est basé là-dessus. Grosjojo ne remarque pas que sa continuelle bonne humeur et ses pitreries peuvent blesser les autres qui ont l’impression qu’il nie leurs malheurs. Les Bisounours ne sont donc pas parfait. Ils ont des mouvements d’humeur et peuvent se montrer négligents ou désagréables. Leur qualité principale n’est donc pas de posséder une caractéristique positive mais de savoir se remettre en question et ainsi admettre leurs erreurs et tenter d’y remédier.


Les Bisounours ne sont donc pas désuets. Nous croyons toujours dans le pouvoir l’amour dont ils sont la matérialisation. Ils ne sont pas infaillibles et ne peuvent vaincre sans autrui. Ils ont aussi des défauts et nous pouvons tous acquérir leur principale qualité. Le message qu’ils transmettent apparaît alors comme intemporel et leurs aventures deviennent moins simplistes qu’on pourrait le croire.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×